Stop aux diktats

Stop au défrisage! Les 10 raisons pour lesquelles j’ai arrêté de me défriser les cheveux.

Stop au défrisageCheveux frisés, ondulés, bouclés ou crépus, nous sommes nombreuses à avoir recours au défrisage. Cette technique qui consiste à assouplir la texture du cheveu en le rendant raide, en vue de « faciliter » le coiffage est en réalité très nocive !

Le produit défrisant contient chimiquement certaines composantes que l’on retrouve dans nos produits détergents. Effrayant! Et pourtant, la tendance veut que la coupe parfaite soit lisse. Alors on est prête à tout, même au pire !

 Il y a 7 ans, j’ai arrêté de défriser mes cheveux ! Ce fut un long cheminement (et j’irai jusqu’à dire une réappropriation de ma beauté) vers un retour au naturel. J’étais au départ totalement effrayée à l’idée de me dire que j’allais m’occuper seule de ma touffe prétendument indomptable.

Aujourd’hui je ne regrette absolument pas ce choix et je suis ravie de constater qu’il existe un mouvement de retour au naturel en ce qui concerne les soins capillaires. Cette décision a été un tournant dans mon rapport au cheveu et à la représentation que je me faisais de la beauté capillaire.

J’aurai l’occasion de revenir dans un prochain post sur mon parcours échevelé, mais en attendant je vous livre les dix raisons pour lesquelles il me semble nécessaire d’arrêter de se défriser les cheveux.

1) Ce produit qui est sensé faciliter le coiffage fragilise et casse les cheveux.

2) Il s’agit d’un produit irritant qui peut entrainer des brûlures du cuir chevelu.

3) Les cheveux défrisés sont souvent secs, ternes et manquent de vitalité.

4) Le défrisage dénature la structure de base du cheveu, entrainant une modification de son métabolisme.

5) Le défrisage est un gouffre financier ! Cette méthode nécessite d’aller très régulièrement chez le coiffeur et d’acheter tout un tas de produits.

6) Une fois sortie de chez le coiffeur, tu te sens belle ! Malheureusement, ça ne dure pas bien longtemps, et très vite, tu ne ressembles plus à rien ! Tu as beau avoir un sèche cheveux, un fer à lisser, et toute la gamme de produits que ta coiffeuse attitrée t’as conseillé, il n’y a rien à faire, le résultat est loin d’être le même! C’est donc dépitée, abattue et décoiffée que tu retournes voir ta conseillère capillaire, et tu raques…

7) Si tu souhaites prendre soin de toi en optant pour une démarche naturelle, autant dire que cette méthode de coiffage est à l’opposé des pratiques appelant à être dans une autre approche. En plus de créer des dégâts sur nos têtes, le défrisage, de part sa composition chimique, a également un impact sur notre environnement.

8) Lorsque tu te défrises les cheveux, tu finis par te transformer en une sorte de perfectionniste capillaire ambulante traquant la moindre mèche rebelle, le moindre cheveu qui rebique. Tu en viens à redouter la pluie, l’humidité, et même le vent, et s’il le faut, tu es prête à refuser une sortie si cela peut préserver ta coiffure, d’autant plus que tu sors justement du salon…

9)  Sur du long terme, le défrisage a des effets désastreux : diminution du volume, perte de cheveux localisée et dans certain cas définitive, infection du cuir chevelu. Pour une démarche qui se voulait au départ esthétique, je ne vois pas ce qu’il y a de glamour là dedans !

10) Enfin, et cela ne tient qu’à moi, je trouve que cette méthode n’est pas anodine. Pour y avoir longuement réfléchie, je crois que derrière l’argument de la praticité se cache en réalité un diktat de ce que devrait être une belle chevelure. Autrement dit, si tu n’as pas les cheveux naturellement lisses, tu peux aller te brosser!

N’oublions pas; nos beautés sont plurielles ! Assumons nos cheveux tels qu’ils sont au naturel: courts, longs, blonds, roux, rasés, crépus, bouclés, lisses, locksés, parce que nous sommes belles ô pluri’elle !

7 thoughts on “Stop au défrisage! Les 10 raisons pour lesquelles j’ai arrêté de me défriser les cheveux.

  1. Bonjour,
    J’aime beaucoup ton article. Je suis en pleine « réappropriation de mes cheveux »… avec plus ou moins de succès selon les jours mais je maintiens mon choix.

    Si tu as des conseils, je suis preneuse. 🙂
    à très vite sur ton blog

    1. Bonjour, et merci pour le compliment concernant l’article! Effectivement au début, lorsque l’on traverse de cette phase de « réappropriation de ces cheveux » comme tu le dis si bien, on a souvent l’impression qu’il y a des jours avec et des jours sans! Et souvent on est tenté de craquer et de retourner aux techniques de coiffage certes nocives mais plus réconfortantes moralement car au moins, on sait où on va! Mes conseils pour entretenir tes cheveux au quotidien sont les suivants: 1) Vaporiser à l’aide d’un spray fait maison un mélange d’eau minéral et d’huile (amande douce/ jojoba/ carotte/ avocat)tous les matins 2) Faire un soin hydratant une fois par semaine à base de beurre de karaté bio, en appliquant le karaté sur le cuir chevelu et les longueurs et envelopper sa tête de papier aluminium (effet de serre). Laisser poser de 2h à une nuit (si tu as les cheveux et le cuir chevelu très sec!), et rincer en favorisant la technique du No Po. Cette méthode consiste à ne plus avoir recours au shampoing souvent très irritant et agressif pour le cuir chevelu, mais d’utiliser uniquement de l’après-shampoing. Le masque au karité et à l’avocat de la gamme Garnier et vraiment bien.3) Dormir en s’attachant les cheveux avec un fouloir en soie (pour l’instant je ne le fais pas car j’ai les cheveux assez courts mais si tu as de la longueur n’hésites pas à le faire ça évite la casse du cheveux) 4) Bien s’hydrater 5) Avoir une alimentation équilibrée (n’hésites pas à consommer des amandes c’est top pour renforcer les cheveux et les ongles aussi!) 6) Envoyer de l’amour à ces cheveux et leurs dire à quel point tu les aime! (un peu comme avec les plantes!) 7) consulter les blogs spécialisés sur les soins capillaires et le retour au naturel il y en a plein et de très bonne qualité! Voilà pour les petits conseils et n’hésites pas! A très vite sur le blog! Aude.

      1. 🙂 Je fais déjà toutes ces choses.
        J’ai arrêté les défrisage suite à un accident et j’ai par la suite été enceinte… allaitement… Je n’attendais que de reprendre et finalement j’ai opté comme beaucoup pour le naturel.
        Je ne sais pas si tu connais mais c’est le Tangle teezer qui m’a permis de franchir le cap. J’ai les cheveux longs et même si je les attache du coup, je tiens à garder la longueur 🙂
        L’huile d’amande douce j’y ai pensé tardivement… j’en mettais à mon fils et un jour je me suis demandé « pourquoi pas moi » !
        à bientôt

        1. C’est super! Tu es donc sur la bonne voie! Moi je suis ravie mes cheveux poussent à une allure folle c’est génial! Je comprends que tu aies opté pour une démarche naturelle concernant tes soins capillaires, et je t’en félicite! La communauté des nappy girls s’agrandit de jour en jour, mais c’est avant tout et surtout une autre façon de concevoir sa beauté et d’avoir conscience des enjeux écologiques de l’utilisation de tel et tel produit sur l’environnement! Quoi de mieux pour ton bout de chou comme exemple d’avoir une maman belle à la beauté naturelle! L’huile d’amande douce est top pour les enfants en huile de massage ou pour les soins capillaires et ce qui est bon pour nos enfants l’est évidemment pour nous aussi! Ton fils t’aura donc inspiré (c’est trop beau!) Je ne connaissais pas du tout le Tangle teezer avant que tu m’en parle! Je te souhaite un bon et beau dimanche! A bientôt!

  2. Bonsoir, j’ai commencé une transition il y a 9 mois maintenant.
    Au début tout ce passait bien j’ai adopté une bonne routine et j’accorde beaucoup de temps à mes cheveux. Aujourd’hui c’est un vrai désastre je regrette d’avoir commencé et d’avoir écouter tout les conseils sur le retour au naturel. Avant je pouvais varier mes coiffures maintenant je ne peux même pas les attacher. De plus j’ai comme des trous derrière la repousse n’est pas du tout uniforme. C’est un véritable cauchemar.
    Je ne supporte pas les box braids, je n’ai jamais fait de tissage et c’est inimaginable pour moi de me promener en bankuknot. Quelle idée!

    1. Bonsoir Océane et merci pour ton partage. Je vais faire en sorte de te répondre au mieux en sachant que je ne le fais pas en tant que spécialiste du cheveux crépus ni même en tant que bloggueuse nappy puisque dans le cadre de mon blog Belleoplurielle je travaille à valoriser et promouvoir les beautés plurielles et pas simplement la beauté de la femme noire. Concernant mon expérience de retour au naturel, j’ai pour ma part arrêté de défriser mes cheveux il y a 9 ans. L’élément déclencheur a été une rencontre avec une collègue de l’époque. Je travaillais chaque été à la SNCF et cet été là lorsque je l’ai rencontré j’ai eu à faire à une nouvelle femme. Elle qui portait perruque sur perruque avait décidé de passer au naturel. Je l’ai découverte avec un nouveau visage, un petit afro joli comme tout, une peau éclatante, une beauté sublimée et révélée. Je pense en réalité que cette jeune femme avait pris la décision de changer radicalement de vie, ce qui se reflétait très clairement sur sa beauté. Je pense que toutes les femmes sont belles. Peu importe que l’on porte des perruques, des tissages, que l’on se défrise les cheveux ou non, qu’on les lisses ou pas, le cheveu c’est avant tout une affaire très personnelle. Une affaire de style, de manière de vivre sa féminité, une façon de se sentir belle. Je porte depuis quelques temps les cheveux très courts, c’est un choix qui n’appartient qu’à moi et que certains ne valident pas mais l’essentiel est de se sentir à l’aise. Je comprends qu’il soit inimaginable pour toi de te promener en Bantu Knot. Je trouve cette coiffure magnifique et je n’ai pas hésité à la faire à plusieurs reprises lorsque j’avais les cheveux longs, mais c’est un choix. Ce que j’essaie de faire comprendre à travers mon blog (et j’espère y parvenir rires !) c’est que nous devons avant tout en tant que femmes nous sentir à l’aise avec les beautés que nous incarnons et les choix de soins que nous décidons de nous approprier ou pas. Si le retour au naturel ne te convient pas, n’écoute pas les conseils de retour au naturel, suit ton intuition et ton mouvement intérieur. Tu es la seule à savoir ce qui te convient le mieux en matière de soins capillaires. Cela s’applique à tout les domaines de ta vie. Mon article « Stop au défrichage » est un peu choc car mon objectif a été d’éveiller les consciences en l’écrivant, pas de juger les pratiques des unes et des autres. Il s’agissait aussi pour moi de partager une expérience. Le défrissage a été une expérience douloureuse pour moi. De l’âge de 6 ans à l’âge de 20 ans, j’ai eu recours à une pratique qui m’abimait les cheveux et le cuir chevelu. J’ai mis des sommes énormes dans des produits et des gammes de renoms spécialisés pour l’entretien des cheveux défrisés mais malgré tout mes cheveux étaient en piteux états. J’allais chez la coiffeuse une à deux fois par mois, et en dehors des moments ou je sortais du salon, ma coupe ne ressemblait souvent à rien. Je n’ai jamais réussi à avoir les cheveux longs car ils n’avaient de cesse de se casser. Je redoutais la pluie, le vent, la transpiration, l’humidité, et j’étais malade de constater que mes cheveux ne poussaient pas comme je le souhaitais. Tu dis avoir commencé une transition il y à 9 mois et tu constates aujourd’hui qu’il s’agit d’un désastre. Pour partager mon expérience avec toi et les lectrices (peut-être que ça aidera) lorsque je suis passée au naturel j’avais beaucoup de repousses. J’ai pris mon ciseaux et j’ai coupé toutes les pointes et les longueurs défrisées. En me regardant dans le miroir j’ai juste eu envie de pleurer (je crois que j’ai dû verser une larme, rires). Car je n’avais absolument aucune idée de la manière dont je devais m’occuper de mes cheveux crépus. Dans un premier temps j’ai donc opté pour les tresses. Mes cheveux on poussés et une fois qu’ils ont été suffisamment longs, j’ai fais des vanilles. Je suis passée par plusieurs styles depuis (locks, nattes collés, cheveux rasés, afro, vanilles), et pour être tout à fait franche avec toi ma routine capillaire est très très simple (peut-être trop rires). Un bon bain d’huile une fois par semaine (en fonction des besoins, beurre de karaté ou huile de ricin), un nettoyage à l’après shampooing, puis une coiffure (vanilles lorsqu’ils sont longs, ou nattes ) et une hydratation quotidienne spray d’eau (minérale si tu peux) et d’huile d’amande douce. Aujourd’hui tu as de la chance tu trouveras un grand nombres de blogs et de chaîne Youtube sur le sujet, mais si le défrissage est la pratique qui te convient le mieux ne te rends pas malade à adopter une pratique qui ne te correspond pas. Belle soirée et à bientôt sur le blog ! Aude.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *