Articles

Coming-out intuitif

Ca y est. Le jour où je décide de dévoiler cet aspect de ma vie est arrivé. J’y pense depuis des années. J’ai retourné le sujet dans mon esprit plusieurs fois en me demandant comment aborder la question. Entre hésitation et peur. Peur de passer pour une loufoque, une nana chelou et/ou au choix perchée. A chaque fois c’était la même envie, le même élan, et puis le cerveau – et sans doute aussi mes craintes – ont finit par reprendre le dessus, me faisant faire machine arrière. Je sens que je suis prête à faire le grand saut.

Pourquoi je partage ça avec toi aujourd’hui ?

Et bien parce que j’observe une belle ouverture. Il n’y a qu’à observer autour de soi, aujourd’hui les sujets comme la méditation, le yoga, le bien-être, l’intuition, la spiritualité sont de plus en plus ancrés dans nos quotidiens. Il y a une sorte d’écoute bienveillante à ce propos. 

Je dois dire aussi que je me suis sentie seule toutes ces années, et je crois que les réseaux sociaux sont là pour partager une expérience. On part d’un truc personnel et on se rend compte que ça va parler à d’autres personnes. Peut-être que ce que je vais partager ne te parleras pas, mais si c’est le cas je vais prendre le temps de détailler les formations et ateliers que j’ai fait et je vais également t’indiquer mes deux librairies ésotériques parisiennes préférées. 

J’ai bien conscience que le sujet est sensible

On touche à quelque chose de totalement irrationnel. Je ne suis pas là pour te convaincre, ou pour dire que j’ai raison, ce n’est ni le but ni le propos. Le truc c’est que tout ce qui touche à l’ésotérisme, à la spiritualité, à l’intuition est souvent mal perçu. Et je le comprends tout à fait. Entre l’aspect inexpliqué de la chose, et les charlatans gourous flippants qui se vivent comme semi Dieu (j’en ai rencontré) et bien je conçois tout à fait que le sujet ne donne pas envie de s’y intéresser. 

Il se peut que tu ne sois pas sensible à ce que je vais te partager, il se peut que tu n’y croies pas du tout, que tu tombes des nues ou que tu t’amuses de ma confidence. Et c’est très bien ainsi. Il est essentiel pour moi que tu sois en cohérence avec tes croyances et ta vision du monde. Comme je viens de le dire, cet article n’a pas vocation à convaincre. Tu n’as aucune obligation à poursuivre la lecture, tu as ton libre arbitre. D’ailleurs je me permets une digression. Je demande aux cyniques casse-pieds (et je reste polie !) d’éviter de se la ramener. Récemment une jeune femme m’a laissé un commentaire tout à fait désagréable sur Facebook. Elle a clairement réveillé la lionne en moi. (grrrr) Tout en politesse et en intensité je lui ai dit que la magie du net c’est qu’il y a une multitude de ressources qui correspondent à sa vision du monde. Donc s’il vous plait, je suis un petit être sensible (mais direct), si ce que je partage ne vous convient pas, épargnez-moi et quittez les lieux. Merci du fond cœur ! <3  

Si je te dis que je capte des choses, que je ressens les gens, leur énergie, que je perçois (parfois) les intentions, que j’ai des flashs, tu risques de me regarder de travers en te disant que je suis au choix étrange ou folle. Ou alors tu vas penser à Phoebe Haliwell et te dire que c’est trop cool, rires. 

Depuis mon plus jeune âge mon hypersensibilité m’accompagne. J’ai depuis toujours un lien particulier avec le monde des rêves. Il y a des gens que je ne pouvais pas sentir alors que je ne les connaissais même pas. Mais je pressentais qu’il y avait anguille sous roche. Pour essayer de comprendre cette bizarrerie, j’ai commencé à chercher des réponses il y a 13 ans. Les stages et formations, les lectures, les chaînes Youtube et la vie m’ont permis  d’apprendre à intégrer cette partie de mon être. C’est un travail qui est toujours en cours d’ailleurs. Ce n’est pas toujours simple mais je fais avec et surtout je fais en sorte de ne pas trop rendre la chose complexe ou hors norme.

Merci à mes deux amies bretonnes <3

Ce printemps j’ai échangé avec deux amies à moi sur ce sujet et ça m’a vraiment fait chaud au coeur. Parce que ça m’a permis d’affiner un peu plus l’acceptation de cette partie de moi. Si vous sentez que vous pouvez aborder ce sujet avec des personnes suffisamment ouverte d’esprit n’hésitez pas à le faire ça vous fera un bien fou !

L’intuition est quelque chose de mystérieux

Aujourd’hui même si j’ai super peur des retours liés à cet article que je rédige, je me dis qu’il est temps de partager. Je ne peux pas inviter les femmes à oser être ce qu’elles sont dans leur globalité si moi-même je ne le fais pas entièrement. Je n’ai pas d’autres choix que d’opérer cette mise à nue. Je crois que cet article peut faire du bien à celles qui ne savent encore pas quoi faire de « ça ». L’intuition est quelque chose de mystérieux, c’est quelque chose qui peut interroger d’autant plus qu’on ne nous à appris ni à l’écouter ni à travailler avec elle.  On ne l’écoute pas ou très peu. On ne nous éduque pas à se fier à elle. Cette petite voix intérieure, ce ressenti. 

Les formes que ça prend

Je vais te donner un exemple récent de situation de vie où j’ai préféré écouter mon intuition. Au mois de Juin dernier j’ai passé un entretien d’embauche sur un super poste de chargée de com dans une grande boîte française pour une alternance. C’était très clairement un poste canon avec une thématique qui cartonne parce qu’elle me parle. J’ai passé les différents niveaux d’entretiens mais il y avait comme un hic. A chaque fois que je voyais ma potentielle responsable, je me sentais physiquement très mal. Comme écrasée. Au départ je me suis dis que c’était sans doute lié au stress des entretiens. Ce qui m’a interpellé c’est que je ne suis pas le genre de personne qui est impressionnable. J’ai beaucoup de respect pour tout le monde mais je sais aussi que tout le monde fait caca. Désolée c’est un peu basique mais bon… Je n’ai pas trouvé mieux rires ! Donc j’écoute ce ressenti corporel, je fais silence. Je m’écoute. Et c’était vraiment très désagréable. Ca m’a ramené à l’époque de mon enfance et à la sensation que j’éprouvais en la présence de la femme de mon père qui m’a maltraité. Je me suis dis que si mon corps me faisait ressentir la même sorte de paralysie angoissante c’est qu’il devait y avoir une raison. J’ai donc décliné l’offre. 

Cette année ça a commencé à être insistant. Avant je captais les choses mais je le gardais pour moi. De Janvier à Juillet 2019 je me suis retrouvée à « délivrer des messages » à des inconnus ou à des collègues de travail. C’est toujours très positif et en lien avec l’aspect pro (ne me demandez pas pourquoi). A chaque fois j’étais gênée, ma bouche lançait la conversation avant même d’avoir obtenu mon autorisation, rires. Ce qui m’a le plus surprise et touchée c’est qu’à chaque fois ça a été entendu et accueilli avec une grande bienveillance et beaucoup de joie. C’est juste magique !

Depuis Juillet ça c’est calmé radicalement. Je suis concentrée sur la vie pro, le développement de Belle ô Pluri’Elle. Mon esprit est préoccupé par le quotidien et ses tracas ce qui fait que je ne suis pas très reliée à cette partie de moi. C’est fluctuant. A mon avis il faut faire de l’espace et apprendre à se poser et à s’apaiser pour :

Capter, percevoir & ressentir

Comme je te l’ai dis j’ai toujours été connecté au monde des rêves. Parfois (quand je ne fais pas la flemmarde) je les rédige dans un cahier. Ca a été pour moi la première porte d’entrée. Aux alentours de 19/20 ans j’ai acheté mes premiers jeux de tarot et j’ai testé le pendule. En 2013, j’ai fais une formation d’un an en développement des capacités intuitives. En 2014 j’ai passé mon premier niveau de soin en Reiki chamanique et le second niveau en 2017. A vrai dire je ne développe pas du tout le soin énergétique pour le moment. Ce qui m’anime c’est danser, écrire et transmettre cette joie d’être en mouvement et de partir en quête de soi. 2013 et 2017 ont aussi été les années où je me suis formée en danse thérapie. 

Mes deux librairies ésotériques parisiennes

Si tu résides en région parisienne, et que tu souhaites faire des stages et ateliers, te former, assister à des conférences ou trouver des livres je te conseille de découvrir : 

1/ L’univers d’Esther : http://www.luniversdesther.com/#

2/ La Cornaline , qui se situe au 62 Rue Saint-Lazare 75009 Paris

À propos de l’auteur

Aude a fondé Belle ô pluri'elle avec l'objectif  de valoriser l'essence féminine et promouvoir les beautés plurielles. Accompagner et aider  les femmes à révéler tout leur potentiel est une mission qui la passionne. Découvrez son dernier livre Osez le chômage ! Un tremplin vers la carrière de vos rêves paru aux éditions Vérone. http://osezlechomage.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.