Non classé

Parce que je suis une Femme

Parce que je suis Femme mon corps est contraint par une norme, un idéal social.

Je dois ainsi, et selon ce dernier, correspondre aux modèles de beautés dominants, quitte à me faire vomir, quitte à me détester, quitte à me haïr en me regardant dans une glace, quitte à éprouver un profond dégoût en me regardant.

Je fuis mon propre reflet et le regard des autres, je me camoufle, je me néglige, je m’oublie, parce que je suis une Femme…

Parce que je suis une Femme, ma beauté est considérée comme l’unique bien dont je puisse jouir, je dois donc en prendre soin à tout prix, dépenser, consommer.

Parce que je suis une Femme, je vais devoir courir toute ma vie après le temps qui passe, inquiète de me voir vieillir, craignant le déclin, en quête d’une jeunesse éternelle. Souffrir du temps qui passe, vivre dans la nostalgie d’un temps qui n’existe plus, et tout faire, absolument tout, pour paraître plus jeune.

Je n’hésiterai pas à aller contre nature, à passer sous le bistouri d’un magicien des temps modernes, quitte à fausser mes traits, et à faire de mon visage le cimetière de l’expression de mes émotions.

Parce que je suis une Femme, je vais devoir prouver que ma coquetterie, mon intérêt pour la mode et les cosmétiques ne sont pas synonyme de légèreté  et de superficialité, mais simplement un acte d’amour envers moi révélant mon envie de me sentir bien, de me sentir belle et élégante, tout simplement.

Parce que je suis une Femme, je vais devoir lutter contre les discours qui m’ enferment dans une identité figée et limitante.

Parce que je suis Femme, je continue à être moins payée que mes congénères masculins, à formation et compétences égales. Pourtant, je suis un Homme comme les autres !

Parce que je suis une mère, un employeur me reprochera mon absence pour être restée au côté de mon enfant malade, comme si j’avais commis le pire affront, une faute professionnelle impardonnable et failli à mes responsabilités professionnelles.

Parce que je suis Femme, je suis profondément concernée par le sort de mes sœurs qui de part le monde souffrent et subissent l’inimaginable simplement parce qu’elles sont nées Femmes,

Parce que je suis une Femme, je me sens le devoir de défendre les valeurs de justice, d’égalité et de bienveillance, mais également de fraternité et de partage en perpétuant le travail de défense des droits des Femmes entamé par mes aînées, pour qui j’ai un profond respect et beaucoup d’admiration.

Parce que je suis une Femme, il est admis que je dois souffrir pour être belle, et me soumettre au pire diktat pour exister.

Mais, parce que je suis une Femme, je souhaite contribuer au changement, apporter ma pierre à l’édifice pour construire un monde plus juste, plus cohérent et plus équitable : Le monde de demain.

Parce que je suis une Femme, j’ai encore beaucoup de combat à mener, mais je ne les mènerai pas seule !

Parce que je suis une Femme, je crois au potentiel de chaque individu, et je souhaite incarner le changement.

Parce que je suis une Femme et que j’ai porté en moi la vie, je crois en la nécessité de préserver ce que nous avons de plus précieux en préservant notre écosystème et en favorisant la paix dans le monde et dans nos coeurs.

Parce que je suis une Femme…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *