Chroniques ordinaires d'une bloggueuse has-been

Je ne suis pas une bloggueuse mode

Je ne suis pas une bloggueuse mode

Je ne suis pas une bloggueuse mode et je n’en éprouve aucune honte. Je suis totalement incapable de vous citer les grandes marques « à connaître absolument », et pour être tout à fait franche avec vous je m’en contre fiche. Mes coups de cœur vestimentaires sont ce qu’ils sont. Qu’ils fassent l’unanimité ou pas, ils ont au moins le mérite de me correspondre et de me plaire.

Et même si je ne suis pas au fait des dernières tendances, cela ne m’empêche pas de tenir un blog et même de faire des looks du jour ! Je m’amuse comme une petite folle à essayer des tenues et à proposer des looks qui reflètent à la fois ma personnalité et mon univers.

Car pour moi c’est à cela que sert la mode. Explorer une forme créative et textile, mixer des couleurs, permettre la rencontre, jouer sur les tonalités et les textures, exprimer sa singularité.

Etre à la mode ce n’est pas se conformer

A partir du moment où j’ai commencé à choisir mes vêtements seule (vers l’âge de 13-14 ans) mon objectif premier a toujours été de ne surtout pas ressembler à tout le monde. Cela m’a valu des styles plutôt particuliers et de beaux « flashions faux pas ». Mais malgré les taquineries de mes camarades et amies, je me sentais bien et j’étais heureuse de me sentir libre de porter ce que je voulais, quitte à porter n’importe quoi : un patte d’eph troué, des manches de pull coupées en guise de mitaines, des collants effilés en guise de gants, du vernis bariolé et dépareillé, des baskets de skateurs…bref la grande classe !

Si je dois faire l’historique de mon parcours vestimentaire je dirai qu’il est éclectique. Et c’est ce qui me convient le mieux. D’une tenue à l’autre, je change d’apparence. Mon humeur, l’énergie dans laquelle je suis, les circonstances donnent naissance à des choix toujours différents. Et pour peu que je change de coiffure je ne suis plus du tout la même femme.

Ce que j’aime avec la mode (même si sincèrement je ne me considère ni comme une experte, ni comme une fashionista !) c’est le rapport au temps. Ce changement cyclique qui pulse dans nos vies, cette capacité à innover en proposant des pièces et des coupes différentes. Ce qui était totalement dingue à la saison dernière devient une pièce phare puis un incontournable avant de retomber dans une espèce de banalité. Et puis il y a les intemporels. Et les trésors, ces pièces fétiches trouvé à la plus grande surprise dans une friperie ou en ligne ou encore chez une copine qui a décidé de faire un vide dressing.

J’aime la mode pour son envie d’innover et de proposer sans cesse des coupes, des pièces, et des textures différentes. J’aime la mode parce que par ce biais, j’ai la possibilité de me transformer, d’arborer un look et une allure différente au gré de mes envies et de mon état d’esprit. Le fait de pouvoir m’amuser avec mon style, et incarner fièrement ma féminité.

Selon moi il existe deux manières d’aborder la mode. La première consiste à suivre bêtement toutes les tendances, même celles qui ne nous correspondent pas, juste par principe d’être dans le mouv’, dans l’air du temps. Et puis il y a l’autre possibilité. Celle qui consiste non pas à se laisser définir par la mode, mais à s’en saisir en intégrant certains codes, en en rejetant d’autres, pour finalement créer quelque chose qui nous convienne, qui nous colle à la peau et qui nous permette de nous sentir belle au quotidien.

Alors certes, je ne suis pas une bloggueuse mode, mais c’est très bien ainsi !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *